Appel de la délégation. Elèves du lycée Camille Claudel à Nantes -la Ville.

Nous, lycéens de la Délégation "Générations de paix" au Premier Congrès Imams et Rabbins pour la Paix, appelons Imams et Rabbins à oeuvrer ensemble dans le monde, partout où les armes ont remplacé le dialogue et partout ailleurs où la vie ensemble est fragilisée.

Que vaut véritablement une paix officielle si la peur, le rejet, la haine gouvernent les esprits et les coeurs?

Nous ne sommes pas tous croyants, mais, tous, nous voulons reconnaître en vous une élite pacifiste, respectueux e sage pouvant contribuer à l'édification d'une culture commune de la paix.

Nous sommes persuadés, en effet, qu'être en paix, ce n'est pas "abolir" toute violence, ce qui ressemblerait étrangement à la mort ...mais que c'est toujours "construire".

Construire des liens entre les hommes fondés par le d"sir de se connaître, le respect et l'écoute, la justice-ce et la loyauté, le calme et le dialogue.
Construire un monde qui permette à chacun d'évoluer et de grandir.
Construire une vie accueillant, toujours riche d'avenir et de rêves à réaliser.

Etre en paix serait ainsi un état d'esprit, une disposition, une manière de vivre et d'envisager ses relations avec autrui, qui s'apprennent et se gagnent.

Etre en paix relève domaine d'une volonté" manifeste qui engage,) chaque instant, la responsabilité de chacun.

C'est cette responsabilité que vous pouvez rappeler; c'est cette volonté que vous pouvez animer; c'est cette manière de vivre que vous pouvez construire.

Nous pensons qui vous, Imams et Rabbins, pour qui la transmission est une valeur primordiale, pouvez agir en ce sens.

"Devant les perspectives terrifiantes qui s'ouvrent à l'humanité, nous apercevons encore mieux que la poids est le seul combat qui vaille d'être mené. Ce n'est plus une prière, mais un ordre qui doit monter des peuples vers les gouvernements, l'ordre de choisir définitivement entre l'enfer et la raison."

Ceci a été écrit par Albert Camus, le 8 mai 1945 ... L'actualité de ces phrases n'est-elle pas malheureusement saisissante?
Nous ne souhaitons pas qu'elle le soit encore dans les prochains soixante ans ! Et vous?

Bien s^r, les jeunes n'ont pas toujours bonne réputation. Surtout lorsqu'ils viennent des banlieues...
Et cela est parfois justifié ...

Mais cette prévention à l'égard des jeunes, n'est-ce pas ce que les adultes partagent le mieux?

"Notre jeunesse est mal élevée, elle se moque de l'autorité et n'à aucune espèce de respect pour les anciens. Nos enfuants d'aujourd'hui ne se lèvent pas quand un vieillard entre dans la pièce. Ils répondent au lieu de travailler, ils sont tout simplement mauvais." (1)

Je n'ai plus aucun espoir pour l'avenir de notre pays si la jeunesse d'aujourd'hui prend le commandement de demain, parce que cette jeunesse est insupportable, sans retenue, simplement terrible!" (2)

"Notre monde a atteint un stade critique. Les enfants n'écoutent plus leurs parents, la fin du monde ne peut plus être loin." (3)

"Cette jeunesse est pourrie depuis le fond du cœur. Les jeunes gens sont malfaisants et paresseux. Ils ne seront jamais comme la jeunesse d'autrefois. Ceux d'aujourd'hui ne seront pas capables de maintenir notre culture".(4)

Ces textes de l'Antiquité désignent des ancêtres déjà peu fréquentables et ... il faut l'avouer, nous leur ressemblons parfois un peu ...

Néanmoins, nous sommes aussi capables d'engagements et de sérieux ...

Malgré ce que nous montrons souvent, nous sommes persuadés que l'école est la clé de l'avenir et que les livres peuvent améliorer les hommes, par toutes les qualités que leur interprétation suscite.

Nous entendons souvent vos religions ou les textes qui les fondent justifier toutes les violences?

Ne pourraient-ils pas proposer clairement, grâce à votre engagement et à votre vigilance, des orientations pour la vie?

Quelles valeurs souhaitez-vous nous transmettre? Quel rôle assignez-vous à votre religion dans la société? Quelle paix, vos traditions et vos textes nous permettront-ils de construire. Et que nous permettent-ils de connaître et d'accepter les différences comme des richesses possibles et non comme des dangers certains.

Nous vous demandons ainsi de veiller à préserver l'intégrité morale et physique de tout être humain en garantissant une interprétation juste des textes dont vous êtes dépositaires.

Nous vous demandons de ce fait, de livrer sans ambiguïté des enseignements conformes à cette justesse, pour que ces textes fassent entendre avec vous, qui avez savoir et autorité, leurs paroles de sagesse et de paix.

(1) Citation de Socrate
(2) Citation d'Hésiode
(3) Citation d'un prêtre égyptien
(4) Citation vieille de 3000 ans a été découverte sur une poterie d'argile dans les ruines de Babylone
Cité par le manuel Ma Classe n°154