Justice et Paix dans le Coran
Faysal M'Rad Dali
Cet article n'a pas été publié dans une de nos revues

Justice et Paix dans le Coran

Salam Aleykom, shalom alikhom… Que la paix soit sur vous. Cette parole que Jésus a dû sûrement prononcer de multiples fois.


Cette parole a une vertu que peu de personnes connaissent, elle devance la paix et favorise directement le dialogue.


Deuxièmement, prononcée tellement de fois elle agit en vous-mêmes. C'est une parole que vous allez devoir prononcer souvent au cours de votre voyage en Palestine et en Israël, et vous verrez qu'elle vous ouvrira les portes de l'hospitalité si chère aux musulmans; car l'hospitalité est l'acceptation sans a priori de l'autre quel qu'il soit.


Et quelle ville ne doit pas porter plus que toute autre le nom de Paix que Jérusalem ? Elle est le centre de passions qui agitent les trois grandes fois abrahamiques. C’est un mariage d’amour et comme tel, personne ne veut la partager. Conquête, croisade, colonisation. L’histoire de cette ville que Dieu a bénie tant de fois, a souvent été parsemée de guerre et de violence.


Elle est aussi la ville de la vérité, vérité que chacun de nous possède au plus profond de son coeur.


Celle du judaïsme d'abord, avec toute la lignée de prophètes issus de Jacob que Dieu dans sa miséricorde a donnés au peuple d'Israël. Coran 2 : 47. Ô enfants d'Israël, rappelez-vous Mon bienfait dont Je vous ai comblés, (Rappelez-vous) que Je vous ai préférés à tous les peuples.


Celle du christianisme où Jésus représente le sauveur fils de Marie dont le Coran dit encore 3 : 42. (Rappelle-toi) quand les Anges dirent: Ô Marie, certes Allah t'a élue au-dessus des femmes des mondes.


En outre tout un chapitre du Coran lui est dédié. Le seul nom de femme dans le Coran est celui de Marie.


Celle de l’Islam aussi où selon le Coran le prophète effectua son voyage mystique de la mosquée El Haram à la mosquée El Aksa. Coran 17 : 1. Gloire et Pureté à Celui qui de nuit, fit voyager Son serviteur [Muhammad], de la Mosquée Al-Haram à la Mosquée Al-Aqsa dont Nous avons béni l'alentour, afin de lui faire voir certaines de Nos merveilles. C'est Lui, vraiment, qui est l'Audient, le Clairvoyant.


Jérusalem est le 3[e] lieu saint de l’Islam après la Mecque et Médine. C’est dire que le problème de Jérusalem est central dans les trois grandes fois monothéistes, issues de la descendance spirituelle d'Abraham. Et résoudre le cas du problème israélo-palestinien reviendrait à résoudre près de 80 % des cas de violence directe ou indirecte dans le monde, sans compter les incompréhensions et les haines dues aux passions, à la désinformation, etc.


Le voyage que vous comptez faire est important. Des gens de toutes fois se sont manifestés dans cette ville, pour aller prier dans les lieux saints, d’autres pour mieux revivre leur foi et se ressourcer, d’autres pour comprendre et pour aider la paix dans cette région meurtrie. Certains, des justes, sont morts dans leur action noble comme : Rachel Corrie qui s'est fait écraser par un bulldozer en empêchant la destruction de maisons palestiniennes et pourtant elle était juive. Elle était jeune, belle et pourtant elle a offert sa vie pour la justice et la paix. Que Dieu l’accueille dans son infinie miséricorde. Il faut que l’on sache qu’au delà des passions que ce problème soulève, des gens de toutes religions sont là à œuvrer pour la paix et la justice. Il y a des signes d'espérance dans l’humanité qui nous donnent la certitude qu'en chacun de nous il y a de la bonté, de la justice et de l'amour. La haine n'existe que parce qu’il n'y a pas d’amour, comme le froid n’existe que par le manque de chaleur, et l’obscurité n’existe que parce qu’il y a absence de lumière.


Cette absence d’amour est déshumanisation. C'est d'elle dont se servent les gens de l'ombre, ceux qui adorent le Dieu Or ou le veau d'or, le pouvoir ou le pétrole et qui se servent du saint nom de Dieu pour commettre les pires crimes en son nom.


Pour envahir l’Irak, Bush le fondamentaliste chrétien dit que Dieu lui a parlé : « Dieu m'a dit George va en Irak, George va en Afghanistan », et sûrement que Dieu lui a dit aussi : « Georges va en Iran » mais il n'a pas encore osé le dire en public. Car Dieu lui parle directement, et c'est ce qui lui a permis d'engranger les bénéfices de la guerre pour lui et ses proches :


Dick Cheney et la firme Alliburton. et les actionnaires dans les usines d’industrie militaires et dans le pétrole.


Bien sûr toute forme de résistance est un terrorisme en soi. Il est malheureux de voir des jeunes hommes et des jeunes filles arriver à un tel désespoir, une telle haine de l'occupant pour arriver à faire des attentats suicides, pourtant interdits par le Coran. Ce qui n'est jamais arrivé auparavant ni dans l'histoire de l’islam ni contenu dans les traditions. Cette haine et cet aveuglement de part et d'autre sont récupérés par les politiques pour assouvir leurs desseins. Cela conduit au fanatisme, aux extrémismes. Ce qui fait le lit de l'intégrisme, c'est le rejet, l'injustice, la diabolisation.


Le système utilisé est simple et presque toujours le même : par une étude de communication effectuée par les meilleures sociétés publicitaires, on prépare l’opinion publique à la diabolisation de l’ennemi, à sa déshumanisation et lorsque le peuple est chauffé à blanc par une campagne médiatique continue, la guerre est lancée. L’adversaire étant déshumanisé, diabolisé, il représente désormais l’axe du mal, il représente le diable, le tuer en masse est devenu un acte civilisateur et Dieu reste pour eux toujours amour, mais pas pour le diable. Ce mécanisme a toujours été utilisé dans l’histoire pour coloniser ou pour agresser, on appelle cela mission civilisatrice apportée à un peuple barbare. C’est pour cela qu’Israël, mené par l’extrême droite s’est toujours présenté historiquement comme un rempart contre la barbarie.


Dans ce tableau négatif, nous n’oublions pas ceux qui en Israël, défendent la paix et la justice, le peuple israélien veut la paix, mais à quel prix ? La manipulation des médias pendant les élections est un phénomène observé et connu.


De notre côté, en tant que musulmans, quels sont les moyens que nous avons pour promouvoir la paix, la non-violence, la justice, ce que prêche l’islam ?


Le sens du mot islam, et il est important de le répéter, c'est la soumission et l'abandon de tout son être à Dieu. Souvent, on nous reproche d’être soumis et dans cette soumission, il y a une contrainte. Le mot islam a la même racine que Salam, qui veut dire la paix; il a aussi la même racine que Sallama. Dieu dit : « El ladhi sellama ouajhahou lillah », « Celui qui s’abandonne à Dieu ». Souvent cet abandon de tout son être à Dieu est interprété par les non musulmans comme fatalisme. Mais c’est un abandon actif et tout musulman sincère se livre à la volonté divine. Mais il y a deux genres de personnes, les dogmatiques qui font plus attention aux interdits, aux gestes et aux traditions et les mystiques qui recherchent Dieu dans leur cœur .


J’aime à dire : « Il y a des cheikhs du dogme et des cheikhs du cœur, les uns s'intéressent à la forme et les autres à l'essence de cette forme, les premiers se soumettent à Dieu et les autres s'abandonnent ». Le vrai Islam, c'est l'abandon à Dieu de tout son être et celui-ci connaît la Paix (se rappeler la même racine entre salam et islam). Le musulman est celui qui se livre et qui fait la volonté de Dieu.


Chacun a son livre source; nous avons le Coran qui est la parole de Dieu révélée au prophète Mohammed en lui signifiant qu'il est le sceau et le dernier de la prophétie : jusqu'aujourd'hui, près de 1500 ans après, il n'est plus apparu de prophète.


La révélation du Coran s'est étalée sur près de 23 ans, pendant lesquels Mohammed est passé du choc, à la suite du premier verset : « Ikra biIsmi rabbika », qui veut dire « Lis au nom de ton seigneur », au doute exprimé auprès de sa première femme Khadija, puis à sa mission où il devra subir des brimades, des agressions et des tentatives d'assassinat qui le poussent à l'exil à Médine, en 622 après Jésus-Christ. L’année de cette émigration appelée hijra ou Hégire, devient la référence du calendrier musulman, nous sommes actuellement en l’an 1427.


Le prophète et ses compagnons durent subir les agressions et les guerres des gens de la Mecque pour les empêcher de propager leur foi. Les versets révélés au cours de cette période donnent des informations sur la société, la loi et la justice, la défense contre la guerre et ce sont ces versets qui sont souvent cités en dehors de leur contexte, pour montrer que l'Islam porte la violence jusque dans le Coran. Alors que les versets mecquois sont plutôt spirituels et parlent du dogme et de la foi .


Le prophète était un homme doux et un homme de paix :


Coran 3 : 159. C'est par quelque miséricorde de la part d'Allah que tu (Muhammad) as été si doux envers eux! Mais si tu étais rude, au coeur dur, ils se seraient enfuis de ton entourage. Pardonne-leur donc, et implore pour eux le pardon (d'Allah). Et consulte-les à propos des affaires; puis une fois que tu t'es décidé, confie-toi donc à Allah, Allah aime, en vérité, ceux qui Lui font confiance.


Le Coran n’est pas une histoire avec un début et une fin, cela déroute ceux qui ne le connaissent pas (on pourrait en parler dans le débat). Différents thèmes sont imbriqués et souvent répétés comme pour nous faire prendre conscience que c’est le dernier testament livré à l’homme et qu’il n’y en aura plus d’autres. Personne ne pourra dire au jour du jugement : « Je ne savais pas ! »


La paix

La paix est l'un des noms de Dieu (A lui, les noms les plus beaux).


Le verset 23 de la sourate L'exode dit : C'est lui Dieu, nulle divinité autre que lui, le souverain, le pur, la paix, le rassurant, le prédominant...


Dieu est la paix et a envoyé sa paix à tous les prophètes. Dans la sourate 37 on trouve :


Paix sur Noé dans les mondes 79


Paix sur Abraham 109


Paix sur Moïse et Aaron 120


Paix sur Elie 130


Paix sur les Prophètes 181


10, 25 : Allah est celui qui appelle à la demeure de la paix et guide qui Il veut vers un chemin élevé. 26. A ceux qui agissent en bien est réservée la meilleure (récompense) et même davantage. Nulle fumée noircissante, nul avilissement ne couvrira leurs visages. Ceux-là sont les gens du Paradis, où ils demeureront éternellement.


La paix aussi sur Jésus; Dieu dans le Coran dit :


19:31. Où que je sois, Il m'a rendu béni; et Il m'a recommandé, tant que je vivrai, la prière et la Zakat;


32. Et la bonté envers ma mère. Il ne m'a fait ni violent ni malheureux.


33. Et que la paix soit sur moi le jour où je naquis, le jour où je mourrai, et le jour où je serai ressuscité vivant.


34. Tel est Hissa (Jésus), fils de Marie: parole de vérité, dont ils doutent.


A Marie, l’ange annonce 19 : 19. Il dit: ‘Je suis en fait un Messager de ton Seigneur pour te faire don d'un fils pur’.


Au prophète Mohammed, il dit : Je ne t'ai envoyé que comme miséricorde pour les mondes; miséricorde non pas par sa personne, mais par sa mission de messager.


Nous avons une origine commune et nous sommes tous frères et sœurs et cette origine devrait nous inciter à bannir toute forme de racisme et à mieux nous connaître, car c’est le dessein de Dieu.


Coran 4 : 1. Ô hommes! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d'un seul être, et a créé de celui-ci son épouse, et qui de ces deux là a fait répandre (sur la terre) beaucoup d'hommes et de femmes. Craignez Allah au nom duquel vous vous implorez les uns les autres, et craignez de rompre les liens du sang. Certes Allah vous observe parfaitement


Coran 49 : 13. Ô hommes! Nous vous avons créés d'un mâle et d'une femelle, et Nous avons fait de vous des nations et des tribus, pour que vous vous entre connaissiez. Le plus noble d'entre vous, auprès d'Allah, est le plus pieux. Allah est certes Omniscient et Grand- Connaisseur.


La paix passe par le dialogue et le dialogue par la rencontre; sans connaissance, nous sommes livrés aux conjonctures, au mystère et à la désinformation, à la solitude. Cette diversité est une richesse.


Le Coran n’est pas venu pour abolir, mais il est venu pour confirmer les anciens textes, il n’est pas rupture mais continuation :


Coran 5 La table : 48. Et sur toi (Muhammad) Nous avons fait descendre le Livre avec la vérité, pour confirmer le Livre qui était là avant lui et pour prévaloir sur lui. Juge donc parmi eux d'après ce qu'Allah a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, loin de la vérité qui t'est venue. A chacun de vous Nous avons assigné une législation et un plan à suivre. Si Allah avait voulu, certes Il aurait fait de vous tous une seule communauté. Mais Il veut vous éprouver en ce qu'Il vous donne. Concurrencez donc dans les bonnes oeuvres. C'est vers Allah qu'est votre retour à tous; alors Il vous informera de ce en quoi vous divergiez.


L’Islam n’est pas une nouvelle religion, mais elle est celle des prophètes. Et s’il y a des passages et des histoires communes dans les livres religieux, c’est que c’est une même révélation et son auteur est le même.


2 : 213. Les gens formaient (à l'origine) une seule communauté. Puis, Dieu envoya des prophètes comme annonciateurs et avertisseurs; et Il fit descendre avec eux le Livre contenant la vérité, pour régler parmi les gens leurs divergences. Mais, ce sont ceux-là même à qui il avait été apporté, qui se mirent à en disputer, après que les preuves leur furent venues, par esprit de rivalité.


42 : 13. La religion qu’il a fondée pour vous, est la même que celle qu'Il avait enjoint à Noé, que nous avons inspirée et qui a été prescrite à Abraham, à Moïse et à Jésus: Etablissez la religion; et n'en faites pas un sujet de division.


2 : 136. Dites: Nous croyons en Allah et en ce qu'on nous a révélé, et en ce qu'on a fait descendre vers Abraham et Ismaël et Isaac et Jacob et les Tribus, et en ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, et en ce qui a été donné aux prophètes, venant de leur Seigneur: nous ne faisons aucune distinction entre eux. Et à Lui nous sommes Soumis.


Dieu a voulu cette diversité de couleurs de tribus, de nations, de personnes, afin qu'on se connaisse, afin que nos différences enrichissent et c'est une épreuve et quelle grande épreuve.



Le meilleur d’entre nous est le plus pieux


Dés le début de l’Islam , une communauté basée seulement sur la foi est née, blancs, noirs, jaunes, tous les peuples se côtoyaient ensemble, le premier muezzin est Bilal, esclave noir affranchi et l’un des premiers musulmans; cette société égalitaire est à nulle autre pareille. La constitution de la ville de Médine était la première constitution basée non pas sur la tribu, la race ou la nation mais sur la foi et le respect des autres religions et en cela c’est une innovation.


Dieu quand il nous a créés de cette âme unique savait très bien ce qu'il faisait, il voulait nous tester afin de nous éprouver, dans notre vie de tous les jours dans notre fraternité. Et nous avons signé un pacte avec lui, nous avions la responsabilité de cette terre et de ce qui l’habite : plantes, animaux, rivières, êtres humains, et par cette responsabilité nous devons en rendre compte le jour du jugement. Ce jour-là, Dieu reprendra son sceptre. (à lui la royauté des cieux et de la terre )


25 : 26. Ce jour-là, la vraie royauté appartient au Tout Miséricordieux, et ce sera un jour difficile aux infidèles.


6 : 73. Et c'est Lui qui a créé les cieux et la terre, en toute vérité. Et le jour où Il dit : "Sois !" Cela est, Sa parole est la vérité. A Lui, [seul,] la royauté, le jour où l'on soufflera dans la Trompe. C'est Lui le Connaisseur de ce qui est voilé et de ce qui est manifeste. Et c'est Lui le Sage et le Parfaitement Connaisseur.


40 : 16. Le pardonneur (Gafir) : le jour où ils comparaîtront sans que rien en eux ne soit caché à Dieu. A qui appartient la royauté, aujourd'hui ? A Dieu, l'Unique, le Dominateur


Nous sommes donc livrés au libre arbitre munis de notre guide apporté par nos messagers avec pour premier témoin Dieu : « celui qui fera un atome de bien le verra et celui qui fera un atome de mal le verra aussi ».



Libre arbitre aussi , au niveau de la liberté de religion :


Coran, Jonas 10 : 99. Si ton Seigneur l'avait voulu, tous ceux qui sont sur la terre auraient cru. Est-ce à toi ( Mohammed) de contraindre les gens à devenir croyants ? 100. Il n'appartient nullement à une âme de croire si ce n'est avec la permission d'Allah.


10 : 108. Dis: ‹Ô gens! Certes la vérité vous est venue de votre Seigneur. Donc, quiconque est dans le bon chemin ne l'est que pour lui-même; et quiconque s'égare, ne s'égare qu'à son propre détriment. Je ne suis nullement un protecteur pour vous.


L'être humain, par sa création et par le souffle de Dieu insufflé en lui, est vivant, et par cette part de Dieu qui est en lui, il est sacré, Aucun n'a le droit d’ôter la vie à autrui sauf en droit ou pour se défendre.


6 : 151. Dis : "Venez, je vais réciter ce que votre Seigneur vous a interdit : ne Lui associez rien; et soyez bienfaisants envers vos père et mère. Ne tuez pas vos enfants pour cause de pauvreté. ( avortement ?). Nous vous nourrissons tout comme eux. N'approchez pas des turpitudes ouvertement, ou en cachette. Ne tuez qu'en toute justice la vie que Dieu a faite sacrée. Voilà ce que[Dieu] vous a recommandé de faire; peut-être comprendrez-vous...


17 : 33. Et; sauf en droit, ne tuez point la vie que Dieu a rendu sacrée.



Quels que soient les versets, quelle que soit la violence qui peut en émaner lorsqu’ils sont lus hors de leur contexte, Dieu a toujours maintenu la porte de la miséricorde ouverte, celle du pardon.


La permission de se défendre est une nécessité, mais ne jamais agresser… L’agresseur a toujours tort et Dieu n’accepte jamais l’agression d’où qu’elle vienne.


2 : 190. Combattez dans le sentier de Dieu ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas. Certes Dieu n'aime pas les transgresseurs


L’une des choses fondamentales est aussi que la justice appartient à Dieu. Et le Coran insiste fortement :


4 : 135. Ô les croyants ! Observez strictement la justice et soyez des témoins (véridiques) comme Dieu l'ordonne, fût-ce contre vous- mêmes, contre vos père et mère ou proches parents. Qu'il s'agisse d'un riche ou d'un besogneux, Dieu a priorité sur eux deux (et Il est plus connaisseur de leur intérêt que vous).


5 : 8. Ô les croyants! Soyez stricts (dans vos devoirs) envers Allah et (soyez) des témoins équitables. Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injustes. Pratiquez l'équité: cela est plus proche de la piété. Et craignez Allah. Car Allah est certes Parfaitement Connaisseur de ce que vous faites.


9. Allah a promis à ceux qui croient et font de bonnes oeuvres qu'il y aura pour eux un pardon et une énorme récompense.


Mais dans tout ce qui arrive sur la terre, Dieu n’est pas responsable. C’est nous-mêmes qui sommes les fauteurs. Pour cela il faut changer au plus profond de nous-mêmes.


13 : 11. En vérité, Dieu ne change pas l’état d’un peuple tant que celui-ci ne change pas ce qui est en lui-même.



Toute lecture des textes surtout des textes sacrés est soumise à ce verset :


39 : 18. Ceux qui écoutent la Parole, puis suivent ce qu'elle contient de meilleur. Ce sont ceux-là que Dieu a guidés et ce sont eux les doués d'intelligence!


Donc toute lecture des textes qui ne prend pas en compte la meilleure interprétation, n'est pas guidée par Dieu. Malheur donc à ceux qui utilisent les textes sacrés en leur donnant une interprétation violente ou contraire à la fraternité humaine

Faysal M'Rad Dali ()


Notes :
Ce texte est publié en annexe dans la brochure publié par le MCP, suite au voyage intereligieux en Palestine en novembre 2006