Veillées de lumières pour la paix : 23 et du 30 mars 2003

1.- Veillée du 23.03.2003

Lectures

Roger LEFEBVRE:Dieu pleure sur notre monde
comme Jésus a pleuré sur Jérusalem

Impressions
La veillée de ce 23 mars 2003 nous a fait vivre un moment de rencontre particulier.

Au début , timidement, les personnes se sont mises progressivement à se parler: un juif avec un musulman, une dame âgée avec un jeune araméen, ...un néerlandophone avec un bouddhiste...
Il y avait beaucoup de jeunes musulmans, des papas avec des petits... des intellectuels, des politiciens, des religieux, des étudiants, des grand-mères, de jeunes parents.

Ce n'était pas la quantité, mais la qualité qui primait. Nous étions environ 200.

Des interventions de religions différentes, des témoignages ... des pensées...de la musique...du recueillement; beaucoup de dialogues.... de gentillesse, d'attention à l'autre...pour terminer par un moment de silence, un pacte de paix et un échange de lumière, moment très symbolique.

RTL/TVI était présent pour couvrir l'évènement.

A la demande générale des participants, une prochaine rencontre à lieu dimanche prochain, 30 mars à la Basilique de 19 à 20h 30, les participants étant désireux de faire vivre un tel moment à d'autres.

Merci à tous ceux qui se sont joints à nous physiquement ou en pensée. Ils ont ainsi contribué à la réussite de cette manifestation pour la paix, convaincus que le dialogue peut l'emporter sur la violence.

Yolande ILIANO


2.- Veillée du 30.03.2003
Invitation


Lectures

Pacem in terris!

Responsables religieux et représentants

Musiciens
Johan Van Den Bossche guitariste
Chanteur soufiste

Témoignages
de Tom -11 ans, repris par Yolande Iliano

Tom, que je ramenais à la maison en a été man ultime récompense. Le clin d'oeil de Dieu. Il me confia:" Je garderai cette journée gravée dans mon coeur pour toute ma vie!. Les gens s'entendaient tellement bien, les textes étaient merveilleux. Il vaudrait refaire cela chaque mois ou chaque deux mois. ( Je lui ai dit que c'était la plus belle chose que j'avais entendue aujourd'hui et, je lui ai demandé de ne pas parler trop vite afin d' enregistrer chaque parole qu'il me confiait.)
Il a ajouté que son papa aurait dû être là .... que cela lui faisait penser au catéchisme , que cela était dit avec d'autres mots mais que c'était les mêmes choses aussi importantes
Il était radieux ... Il s'est proposé d'écrire ses impressions pour les 600 enfants de l'école afin qu'ils puissent aussi profiter de ces belles choses même s'ils n'étaient pas là. Il a ajouté que ce n'était pas important qu'ils y soient ou non ...que l'important, c'étaient qu'ils y étaient avec leur coeur (ils m'a cité plusieurs enfant s qui avaient réellement désirés y venir mais qu'ils en avaient été empêchés par d'autres engagements.
Nous semons ...la moisson Lui revient !