Nos activités, nos actions :

 

Bruxelles- 12 juillet 2012


M. Laszlo Surjan, Vice président du Parlement européen qui représentait le président, Monsieur Schulz, M. Herman Van Rompuy, Président du Conseil européen, Ms Aïcha HADDOU, Representative of the European Women of Faith Network (EWFN) at European and international level – Co-Chair of Belgium Women of Faith Network - (BWFN) et M. José Manuel Barroso, président de la Commission Européenne.

LA SOLIDARITE INTERGENERATIONNELLE -
vers un cadre pour la société de demain en Europe.

Plus de vingt hauts dignitaires des religions chrétienne, musulmane, juive ainsi que des communautés hindoue et bahaïe provenant de toute l'Europe se sont réunis le 12 juillet à Bruxelles au Berlaymont afin de discuter du théme repris en rubrique.
Cette réunion de haut niveau s'est tenue à l'initiative de M. José Manuel Barroso, président de la Commission Européenne et a été coprésidée par Messieurs Herman Van Rompuy, Président du Conseil européen, , Laszlo Surjan, Vice président du Parlement européen qui représentait le président, Monsieur Schulz.
Comme le dit le président dans son allocution, il s'agit de la 3ème rencontre dans le cadre du traité de Lisbonne qui a officialisé ce dialogue entre l'Union européenne et les religions d'une part et les organisations philosophiques et non confessionnelles de l'autre.
Le thème de la réunion de ce jour touche le coeur même de nos sociétés : la solidarité entre les générations. C'est une opportunité d'aborder ce thème car l’union européenne a proclamé 2012 « année européenne du vieillissement actif et de la solidarité intergénérationnelle. Pour lutter contre la crise économique nous nous efforçons actuellement de trouver le juste équilibre entre solidarité et responsabilité entre états membres. Mais nous devons nous montrer au moins aussi attentifs à la solidarité et à la responsabilité entre générations. Ce n'est qu'en maintenant la solidarité interpersonnelle et intergénérationnelle au cœur de notre action que nous pourrons bel et bien sortir de cette crise et jeter les bases d'un avenir prospère. Il s'agit là du ciment qui assure la cohésion de nos communautés. Les églises et le communautés religieuses sont bien placées pour créer du lien social.


Quant à Mr Van Rompuy, il s'est exprimé en ces termes « tant socialement qu'économiquement, et surtout du point de vue humain, nous ne pouvons nous permettre de perdre une génération en Europe. Un dicton africain nous rappelle que lorsqu'un vieil homme s'éteint, c'est tout une bibliothèque qui disparaît. Les églises, les synagogues, les mosquées, les temples ainsi que les associations diverses permettent non seulement de rapprocher et de réunir les citoyens au niveau local mais peuvent aussi largement contribuer à améliorer la compréhension et l'apprentissage mutuels entre les générations. »
Voici ce que Mr. Maszlo Surjan, vice président du Parlement eurpéen a souligné dans son allocuton :« La solidarité intergénérationnelle constitue un devoir inscrit dans notre héritage judéo-chrétien ainsi que dans d'autres religions. De nos jours, il ne s'agit pas uniquement d'une question religieuse. En effet la solidarité intergénérationelle a aussi des implications financières importantes : les dettes d'aujourd'hui pouvant être considérées comme les impôts de demain, la réduction de la dette est une question de justice intergénérationnelle. Le poids de cette dette pèse non seulement sur les nouvelle générations mais il est aussi grevé par des intérets bancaires » .
Quant à Monseigneur Leonard, il a mis l'accent sur la stabilité des familles. La bonne santé des familles représente un gain pour tous, jeunes , adultes et personnes âgées. En éclairant et interpellant les consciences en ce sens, l'Eglise catholique est convaincue, tout en respectant la liberté de chacun, d'apporter une contribution positive à la problématique de la solidarité intergénérationnelle.
Dans ce contexte, Monseigneur Ambrosio (Italie) a souligné la nécessité pour l'Europe et ses Etats Membres de protéger le dimanche comme jour hebdomadaire de repos commun en Europe: « Le repos dominical commun est d'une important fondamentale, notamment pour la famille, la vie spirituelle de ses membres et pour les relations personnelles, autant au sein de la famille qu'avec la parenté et les amis ».
Monsieur Adolfo Gonzales-Montes ( Espagne) a dénoncé « les pratiques politiques irresponsables et immorales qui ont mené en Espagne à sacrifier la jeune génération ». Il a appelé l'Union européenne à promouvoir des politiques solides et efficaces pour combattre le chômage des jeunes.
En Roumanie comme dans d'autres pays de l'Europe de l'Est, les familles sont souvent confrontées au fait que l'un des deux parents ou même parfois les deux, doivent travailler en Europe de l'ouest pour subvenir aux besoins de leur famille restée au pays. Cela entraine des drames familiaux et peut conduire à d'autres problèmes à long terme pour la société européenne. Il a appelé les institutions de l'Union européenne à mettre en place des mécanismes pour soutenir un développement économique plus rapide qui leur permettait d'offrir des opportunités d'emploi à leur propre citoyens.
Au cours de cette réunion , les participants se sont accordés sur la nécessité d'une sensibilisation plus grande aux enjeux sociétaux , d'une responsabilisation accrue das des domaines essentiels

comme le renforcement de la solidarité entre les générations et la lutte contre la discrimination et d'une contribution effective à la stratégie globale de croissance pour l'Europe menée par la commission, en améliorant le système éducatif, en combattant la pauvreté et en favorisant une plus grand justice sociale.

http://ec.europa.eu/avservices/player/streaming.cfm?type=ebsvod&sid=207928

http://ec.europa.eu/bepa/index_fr.htm#top


5-5-2011 OFFICIAL LAUNCH OF THE BELGIAN WOMEN OF FAITH NETWORK (BWFN)


 

19-02-2011 : Soirée à l'inititiative de Pièces à Conviction à l'Hôtel de Ville de Bruxelles
au bénéfice de l'orphelinat de Tétouan au maroc.



Dimache 13-2-2011 : Goûter interreligieux et interconfessionnel

Bouddhiste, Catholiques, Juives, Musulmanes, Orthodoxes

Beaucoup de femmes, quelqus hommes, 2 jeunes et 2enfants.

Riches de coeur !!! même si certains n'atteignent pas le minimex.

Un goûter très convivial où différentes spécialités étaient à déguster.

accompagné d'un thé marocain, d'un café ou de softs.

Un question revenait: "A quand la prochaine rencontre?"

Aurore s'est proposée pour organiser le prochaine goüter!

 

 

 


Goûter interreligieux et interconfessionnel fraternel dans une Maison Paroissiale de Notre Dame de la Consolation, proposé par des femmes de foi de Belgique (Belgian Women of Faith network).


Nous étions plus d’une quarantaine de femmes et quelques hommes au goûter interreligieux, à l’initiative des Nations Unies sur propositon du Roi Abdhulla II, de Jordanie. dans le cadre de la Semaine mondiale de l'harmonie interconfessionnelle.


L’organisation du goûter était menée, tambour battant par des femmes de foi d’Uccle, : Jeaninne Bellot et Denise Houben, Sœur Marie-Françoise et Yolande Iliano. Le comité de Belgian Women of faith network composé de : Bra’ha Manelewish, Aïcha Haddou, Ecaterina Evangelescu était présent ainsi que Yolande Iliano, la présidente de Religion for Peace-Europe.


Dans la maison paroissiale de Notre Dame de la Consolation à Uccle, Jeaninne Bellot et Denise Houben avec l’aide de quelques amies, avaient préparé avec dynamisme et joie la salle où le partage allait avoir lieu.
Elles se sont aussi occupées d’inviter des voisines du quartier, des amies, des paroissiennes de leur Unité Pastorale, afin de leur faire connaître « les femmes de foi, unies pour la paix », comme disent-elles.
Sœur Marie-Françoise avec délicatesse s’est aussi alliée aux deux fébriles servantes et étaient elle aussi très enthousiaste de cette rencontre.

Avant de comprendre quelle sorte de rencontre nous allons vivre, les plusieurs personnes qui ne connaissaient pas le mouvement (j’en fais partie), ont profité de faire connaissance.
Dans une atmosphère chaleureuse baignée d’odeur de café, thé et autres infusions nous nous sommes émerveillé des toutes les sortes de tartes, gâteaux, chocolat et biscuits qui garnissaient la table et nous échangions des propos simples et cordiaux.

Il y avait des femmes musulmanes, orthodoxes, catholiques, protestantes des différentes nationalités vivant en Belgique.

Le moment venu Yolande a pris la parole et nous a présenté le comité et quelques autre invité d’honneur.
Puis avec des mots simples qui touchait les cœurs, elle nous a parlé de ce que European Women of faith network représente.
Cela faisait du bien d’entendre que nous étions là pour poser des actes concrètes de vie fraternelle, d’amour inconditionnel.
Que nous prenions tout simplement du temps pour nous connaître, pour apprendre à nous accueillir dans nos différences sans commencer à faire des discours sur nos religions pour savoir qui a raison ou pas, mais tout simplement pour devenir les prochains les uns des autres.

Nous avons aussi entendu les représentantes des femmes juives, musulmanes, orthodoxes qui font partie du comité et nous avons partagé leur enthousiasme et leur rêve d’un monde meilleur où la Paix permettrais aux hommes de vivre sans se faire autant de mal.
Un monde où chacun en fonction de ses moyens posera un acte d’amour, donnera un peu de ce qu’il est de ce qu’il a, pour bâtir le Royaume de la Paix.

Il y a eu des exemples concrets : des personnes comme Monica Nèves, fondatrice de la maison « Nativitas » qui accueille des sans abris et leur permets de prendre une douche, changer d’habits, se nourrir et se reposer. « Leur redonner confiance en eux, les rétablir dans leur dignité disait Monica.

Puis Janine Bellot qui chaque jour affronte le froid et les endroits quelque fois dangereuses pour porter de l’eau aux sans abris qui veulent boire ou se laver. Elle est leur amie, leur sœur, leur maman.
Un des amis de la rue Jean-Pierre s’est présenté bien habillé, fraîchement rasé et accompagné d’une amie. Il était un peu gauche au départ, mais petit à petit il s’est donné le droit de faire un tour, de parler de son histoire en tout humilité et nous étions heureux de pouvoir l’encourager.
Janine, Denise et Anita nous ont aussi fait part de leur projet de faire une permanence au service des plus pauvres. Et quelque uns d’entre nous se sont proposés pour les secourir dans leur démarche.

Voilà donc, ce que rassembler des femmes de bonne volonté signifie. Car nous étions toutes des femmes de foi, des femmes d’ouverture et d’espérance ayant dans le cœur de donner naissance à des formes nouvelles de vie fraternelle et d’amour universel.

Je n’oublie de remercier de leur présence Christian, François et Jacques qui nous ont accompagné par leur présence discrète.

Et pour finir je voudrais dédicacer quelque vers à ces femmes merveilleuses :

La femme est un grain dans la Création
Elle est sacrement, elle est vocation
Sa vie révèle comme un jaillissement
Le mystère d’un Dieu, unique et étonnant

La femme est la réponse à la bonté de Dieu
Quotidiennement elle fait face à son vœu
De mettre de l’amour dans les tristes abîmes
De bâtir des moments célestes et sublimes.

La femme est la joie de Dieu
Elle est la bergère d’un monde nouveau
Elle espère comprendre, elle espère porter
Toute détresse du monde devant l’Eternité


Aurore Dima
14-2-2010

 

22-12-2010 : Conseil de l'Europe : rencontre avec le Président Herman Van Rompuy
après un débat sur les perpectives sur l'Europe.



Aïcha Haddou et Nadine Iarchy, deux femmes de foi engagées sur le terrain belge et international
Intervention :

Gathering of European Muslim and Jewish leaders
Brussels, 6 December 2010

On the 6 December 2010, an important meeting in Brussels was going on,

The first meeting of the Coordinating Committee of European Muslim and Jewish Leaders.was initiated by the New York-based Foundation for Ethnic Understanding (FFEU), the World Council for Muslim Inter-Faith Relations (WCMIR), and the World Jewish Congress (WJC).


Nous rejoignons la chaîne humaine contre la pauvreté le 19 novembre 2010 à Bruxelles

Marchons contre la pauvreté, pour la dignité.

Nous, Belgian Women of faith Network, (Religions for Peace ) poursuivons notre combat pour l'éradication de la pauvreté (voir doc en attaché et site : http://www.wcrp/EWFN/BWFN).

Nous nous réjouissons d’ailleurs que cette année, le flambeau soit repris par le Lobby européen des femmes auquel nous nous joignons avec détermination.

C’est dans ce cadre que nous vous invitons tous, hommes et femmes, à vous joindre à cette honorable action de refus de la misère, autour du Parlement européen à Bruxelles (place du Luxembourg), le vendredi 19 novembre 2010. Nous nous rassemblons sur l’esplanade Wavre (au point rouge sur l’affiche).

Aïcha Haddou, Yolande Iliano, Ecaterina Evangelescu, Bracha Manelewitsch

Les femmes représentent la majorité des pauvres dans le monde. En Europe, 1/3 des familles monoparentales vivent dans la pauvreté ; 80% de ces familles sont dirigées par des femmes. En Belgique, 30.9% des femmes âgées et isolées ont moins de €878 par mois.

le vendredi 19 novembre 2010 entre 12h15 et 13.30

autour du Parlement européen à Bruxelles

La chaîne humaine est une initiative citoyenne initiée par la Coalition des ONG sociales européennes pour la lutte contre la pauvreté dans le cadre de l'Année européenne 2010 de lutte contre la pauvreté. Le point de rencontre femmes est coordonné par le Lobby européen des femmes en collaboration avec ses membres en Belgique, notamment le Conseil des Femmes Francophones de Belgique et le Nederlandstalige Vrouwenraad.



Lancement du Conseil belge des responsables religieux
au Parlement fédéral le 17-12-2008 en présence de SAR la Princesse Mathilde,

Les femmes de foi de Belgique soutiennent le Conseil en assurant l'accueil.


Monica, Nacéra, Nadine, Aïcha, Ecaterina, Denise, Monique et Yolande
soutiennent le comité des Enfants Citoyens engagés
dans la commune d'Uccle, pour
une dizaine de manifestations pour la paix
une chorale Interreligieuse
une dizaine d'enregistrements radiophoniques à Radio catholique- Radio Judaïca
Une charte signée par 10 000 enfants des écoles d'Uccle
.
2 Marches contre la pauvreté


Nous préparons le lancement des Femmes de Foi d'Europe au Parlement européen
pour le 13-11-2008

 


 



Farid El Asri lance le dernier message d'espoir pour tous.

Nous préparons la marche


07- 09-2008: Rencontre spirituelle : ce dimanche, 7 femmes de foi se réunissent dans le Centre Notre Dame de la Justice à Rhode St Genèse.

Il y a : Monica Nève Catholique, Anny-Marie Couet Orthodoxe, Anne-Marie Marin Catholique francophone, Ecaterina Evangelescu Orthodoxe, Aïcha Haddou Musulmane, Bra'ha MANELEWITSCH jJuive et Yolande iliano.



28-07-2008: Cette faois-ci c'est dans Atelier de boulangerie ouvert aux personnes handicapées ainsi qu’aux sans-emploi: Grain de Vie, que nous nous retrouvons, ce mardi 29 juillet chez Bernadette et Vittorio De Santis pour l' enregistrement des Femmes de Foi pour RCF- radio Cyclone
Pour créer la confiance et la convivialité entre nous, Bernadette et son mari, Vittorio nous invitent à partager le repas à midi, chez eux. Rue de la Station, 122 à Waterloo ( rue qui longe l’église de Waterloo)

En arrivant, nos mettons la main à la pâte!

Il y a Jeannine, Denise, Jean, AIcha, Vittoria, Fatima, Françoise, Bernadette, Suzanne et Yolande. Ecaterina a en vain attendu un oup de fil de yolande pour se jindre à nous.

Un moment de joie et de découverte.

Vittoria nous présente Grainde Vie. Yolande nous parle de Religions pour la Paix et ses nombreusx engagements sur le terrain, dans les réseaux d'associaitons, avec les leaders religieux.

Aujourd'hui, nous avons la joie d'écouter.Fatima Jalali - Musulmane
Françoise Lefèbvre - Protestante
Bernadette de Santis - Catholique

 

Et si nous nous retrouvions le 17 octobre pour la

Journée internationale pour l'éradication de la pauvreté

En 1992, se félicitant que certaines organisations internationales, à l’initiative de l’une d’elles (le mouvement basé en France et intitulé ATD quart monde), aient dans de nombreux pays décidé de faire du 17 octobre la Journée mondiale du refus de la misère, l’Assemblée générale a décidé que cette date marquerait la Journée internationale pour l’élimination de la pauvreté (résolution 47/196 du 22 décembre). Il s’agit de faire prendre conscience de la nécessité d’éliminer la pauvreté et la misère dans tous les pays, notamment en développement – nécessité qui est devenue une priorité de développement.

Nous pourrions donc imaginer une marche partant de Schuman vers le quartier des Marolles (où sont situés 3 centres : Poverello, Nativitas et les Petites Sœurs des pauvres.)

Il faut amener à la réflexion, à une prise de conscience que nous sommes tous porteur de pauvreté (les uns de matériel, les autres d’affectif, de générosité…. d’espérance… d’engagement…) En découvrant cela, on accède à sa propre humanité ! …..

Si vous avez des idées ou que vous voulons vous joindre à nous: yolande.iliano@wcrp.be

Et la photo de famille (Jean est parti trop vite alors qu'il nous avait offert son unité tout au long de l'après midi)

Merci pour votre témoignage Bernadette, Fatima, Françoise. Merci Suzanne pour l'enregistrement et le montage de l'émission.

Difficile de se quitter:

 

14-07-2008: 5 femmes de foi se réunissent pour une émission radio RCF-radio Cyclone (Radio catholique francophone)

5 femmes de foi différente se sont retrouvées ce lundi 14-07 pour partager leur foi, leur parcours spirituel et le sens qu’elles donnent à leur vie.

Il y avait: Monica Nève Catholique, Anny-Marie Couet Orthodoxe avec Suzanne pour RCF-radio catholique francophone - Radio Cyclone en compagnie d' Ecaterina Evangelescu Orthodoxe et Yolande iliano.

L'enregistrement se fait chez Anny-Marie, orthodoxe

13-7-2008: Jean-Mathieu Lochten organise une fête de la fraternité pour les "Sans papiers" dans l'église du Béguinage.

Jean-Mathieu Lochten invite ce dimanche 13 juillet 2008 de 17h à 21h dans son église du Béguinage pour un moment de fraternité

Une occasion pour nous retrouver ensemble et témoigner du dialogue interreligieux et de notre engagement pour plus de justice.

Les 170 Sans papiers de l'église du Béguinage ont suspendu leur grève de la faim après 56 jours d'action, suite à un accord avec l'Office des étrangers. Ils réclamaient la régularisation de leur situation et la fin des arrestations et des expulsions des sans-papiers.- 56 jours de grève de la faim [04/07/08]

Les grévistes de la faim, qui sont en Belgique depuis 4 à 14 ans, ont obtenu un titre de séjour temporaire de 9 mois pour raisons médicales. La "carte blanche" pourra être prolongée jusqu'à un an. Les grévistes ont également obtenu un permis de travail.

A cette occasion, Jean-Mathieu souhaite organiser un moment de fraternité ce dimanche 13 juillet de 17h à 21h dans l’église du Béguinage.


 

Chers amis,

Merci de votre générosité :

Notre présence sera:

· un moment de joie et d’amitié
· un ciment d’amour entre tous
· un témoignage de la fraternité qui peut exister
entre personnes de foi et de conviction différentes

Fraternellement

Aïcha et Yolande


Aïcha propose l'organisation d'un grand buffet. Jeannine, Samantha, Denise,Viviane, Ecaterina, Anne-Marie,Yolande et la famille d'Aïcha se joignent au projet.
Puis le projet s'élargit et tous apportent leur contribution.

Les préparatifs

 
Le moment de partage


Le curé francophone

Le curé néerlandophone

Après la lecture d'un passage de l'Evangile, plusieurs s'expriment spontanément, mettant en exergue.la valeur de la reconnaissance, du courage et du pardon

En reconnaissance, un merveilleux bouquet de roses est offert....


Le plus jeune grêviste de la faim offre un carnet "souvenirs"



Pour clôturer ce moment, le partage de dattes.


Le grand buffet
Puis c'est autour d'un grand buffet que tous se retrouvent. C'est une merveilleuse rencnntre de "coeur à coeur" -un moment de joie et d’amitié, un ciment d’amour entre tous, un témoignage de la fraternité qui peut exister entre personnes de foi et de conviction différentes


" Je n'ai plus mangé de couscous depuis des mois" confie un jeune marocain, très ému

- "C'est la première fois que je participe à une vrai fête: d'habitude on voit la même chose: ici, il y a tellemnt de gens différents et c'est magnifique; il y a des Chrétiens, des Musulmans, des Orthodoxes...Je suis heureux," me confie Salim, les yeux brillants. "C'est un jour que je n'oublierai jamais de ma vie"

-Je vous remercie, vous les "Sans papiers" aujourd'hui... vous m'avez enrichi.


13-02-08: 5 femmes de foi participent à une émission radio RCF-radio Cyclone (Radio catholique francophone)


5 femmes de foi différente se sont retrouvées ce mercredi 13-02 pour partager leur foi, leur parcours spirituel et le sens qu’elles donnent à leur vie.

Il y avait Aïcha Musulmane, Jeannine Catholique, Braha Juive avec Suzanne pour RCF-radio catholique francophone - Radio Cyclone et Yolande. C’était un moment de profonde communion d’âmes. Toutes ont émis le souhait de continuer cet entretien.

Pour elles, des moments d’intériorité sont indispensables pour agir selon la Volonté de Dieu – Inshallah.

Savoir qu’elles ne sont pas seules, que d’autres femmes partagent les mêmes valeurs profondément humaines et universelles et les mêmes aspirations leur apporte beaucoup d’espérance.

Toutes se sentent responsables pour apporter plus d’amour et de justice dans le monde – au quotidien, là où elles vivent.

Braha a fortement insisté sur l’Islam et le judaïsme qui sont deux religions « sœurs »

L’enregistrement de cette émission de radio sur RCF- radio Cyclone sera disponible prochainement sur notre site WCRP-Belgium


Le samedi 16 juin 2007: quelques femmes de religions différentes se sont retrouvées au siège central de la WCRP et désirent agir ensemble .

Des femmes agissent dans l'ombre, poussées par leur foi !
Parfois, selon les valeurs de leur Foi. "Ce que fait ta main droite, ta main gauche doit l'ignorer".
- leur engagement sur le terrain dans le domaine social et humanitaire (que ce soit dans un quartier de Bruxelles, d'Anvers où de Charleroi.... Que ce soit à Gaza, à Tlemcen ou à Katmandu...) Il me semble que cela se fait « en dehors du temps professionnel et en volontariat.
- ce qui les poussent à agir? Pour toutes, c'est leur Foi
- ce que cela leur apporte en retour? Joie du don de soi… enthousiasme pour la vie….
- Proposer à d’autres femmes de s’engager à leur tour dans le projet par le biais d’une formation « Femmes citoyennes – animatrices »:
Pour répondre à la nécessité d'éduquer les enfants (au don de soi, à l’initiative): leur offrir l'espace pour qu'ils puissent découvrir la joie du don! de l’initiative, de la collaboration. Leur offrir un espace où ils peuvent expérimenter une société qui vit réellement sur les valeurs universelles, prônées par toutes les religions
C'est entre 8 et 13 ans qu'ils sont le plus sensibles à la défense de la Justice, de l'équité… qu'ils sont généreux et enclin à s'engager pour autrui.

Ce qui caractérisent ces femmes de foi:
- elles ne perdent pas leur temps, en paroles « à vouloir changer le monde… »
- elles ne perdent pas leur énergie à se faire "reconnaître" …
- elles n’attendent pas d'avoir l'argent pour s'engager… Elles agissent
- elles agissent sans exclure une personne, une communauté, de culture, un pays, une religion
- elles s’adressent spécialement aux minorités (femmes et enfants)

(*) Que ce soit sur le plan de la Belgique ou sur le plan européen, on peut trouver ces femmes Elles existent!!!

 

Projet porté par Aïcha Haddou: une pouponnière située au sein de l’hôpital civil de Tétouan (Maroc).

Projet porté par Samira AZMANI , mars 2008: elle participe au Rallye Aïcha des Gazelles et propose à sa co-équipière de courir pour l'associaiton: Femmes de foi, au bénéfice du projet d'AÏcha.



Samira veut ainsi soutenir le projet humanitaire d’Aïcha et de Najat: au Maroc : Le Projet de la crèche de Tétouan "Le Berceau de l'Innocence" (enfants abandonnés) a donné lieu à la mise en place d'un système efficace de parrainage, en partenariat avec l'association "Pièces à Conviction" et le "Vlaams Internationaal Centrum" (VIC).Ce projet fonctionne uniquement grâce aux dons et à l'organisation d'événements ou encore la vente de cartes de soutien. Durant les mois d'été 2005, une formation pour les éducatrices a été organisée pour assurer aux enfants une qualité de soins et d'attention optimale.


Trois femmes de foi de Belgique.
Aïcha haddou, Présidente de "Pièces à Convictions", Samira
Azmani participante au Rallye Aïcha des Gzelles et Yolande iliano, coordonatrice de "European Women of faith Coordinatotr committee- EWFN

Lancement oficiel en présence de la presse et des sponsors:: 12-mars 2008



Amina, Aïcha Haddou, l'équipage: Cathy Torgue
et Samira Azmani , les deux "Gazelles" , Yolande


Préparatifs au départ:de la Belgique: 13 mars 2008